Blu-Ray/ DVD

Critique Blu-Ray « Super-héros malgré lui »

Caractéristiques du Blu-Ray:

  • SUPER-HÉROS MAGRÉ LUI
  • De: PHILIPPE LACHEAU
  • Avec: ALICE DUFOUR, ÉLODIE FONTAN, JULIEN ARRUTI, PHILIPPE LACHEAU, TAREK BOUDALI…
  • Nationalité: Français
  • Genre: Comédie, parodie
  • Classification: Tous Public (avec quelques allusions sexuelles)
  • Durée: 1h22
  • Producteur: Cinéfrance, StudioCanal, BAF Prod
  • Distributeur: TF1 Vidéo
  • Date de sortie Blu-Ray/DVD: 8 juin 2022
  • Prix: Blu-Ray: 16,99€/ DVD: 14,99€

Ça commence comme ça:

Cédric n’a qu’un rêve, devenir un grand acteur et ainsi rendre son père fier de lui. Malheureusement, sa carrière se résume pour le moment à une pub peu flatteuse. Cependant, à sa grande surprise, le comédien va être la tête d’affiche du premier film de super-héros français. Une joie qui va être de courte durée puisque Cédric va avoir un accident et se réveiller amnésique. Étant dans la voiture de Badman et surtout vêtu de son costume, il en déduit qu’il est le personnage du film et se découvre même une mission à accomplir…

Super-héros malgré lui (Philippe Lacheau) TF1 Video/ StudioCanal - 2022

Ce que nous en pensons:

Sans être (trop) chauvins, il faut bien admettre qu’en France nous sommes les champions de la comédie. Qu’elle soit de mœurs, absurde ou romantique, rien ne résiste à nos réalisateurs. Ils excellent dans tous les styles sauf un, la parodie. Sans aller jusqu’à dire que Super-héros malgré lui est le premier film du genre en France, il fait tout de même partie d’un club très fermé. C’est pourquoi seuls des fous comme Philippe Lacheau et sa bande pouvaient relever un tel défi.

Que l’on aime ou que l’on déteste, la patte Philippe Lacheau se reconnait au premier coup d’œil. Des blagues potaches (voire carrément grivoises), des rebondissements ubuesques, le tout au service d’un scénario très original. Bien que le réalisateur s’essaye cette fois à la parodie, Super-héros malgré lui reste tout de même dans cette veine. C’est là que le long-métrage s’avère malin, certes, Philippe Lacheau y prend des risques, mais en demeurant en terrain conquis.  

Super-héros malgré lui (Philippe Lacheau) TF1 Video/ StudioCanal - 2022

Si la recette de base est conservée, le réalisateur y incorpore quelques épices. À commencer par des cascades réglées au millimètre prêt. Si Cédric est bel et bien un tocard, Badman lui est clairement badass. Il saute, virevolte et distribue les mandales comme un commercial distribue ses prospectus. Des cascades, des explosions… Super-héros malgré lui semble donc tout avoir d’un blockbuster américain. Sauf, malheureusement, le timing. Là où des films comme les Scary movie ou les Y’a-t-il… nous mitraillaient d’un gag toutes les trente secondes, le long-métrage de La bande à Fifi est quant à lui plus timide. En effet, Super-héros malgré lui souffre de quelques longueurs. Pas de quoi le reléguer au rang de navet, loin de là, mais cela le rend un peu poussif par moments. 

Reste cependant d’excellentes idées, notamment les nombreux easter eggs dissimuler tout au long du film. Le plus drôle, selon nous, étant le clin d’œil à Wolverine (dit Logan, pour ceux qui auraient loupé le gag). De plus, le fait que les comédiens de La bande à Fifi se connaissent par cœur crée une véritable osmose à l’écran. Chaque rôle est taillé sur mesure pour celui qui l’incarne, ce qui leur permet de donner le meilleur d’eux-mêmes.     

Alors que les films de super-héros n’ont jamais autant eu le vent en poupe, il était quasi inévitable de voir des parodies débarquer. Pourtant, alors que nous aurions pu nous attendre à un film américain, c’est un petit frenchy qui s’y colle. Il faut dire qu’après l’adaptation du monument de l’animé qu’est Nicky Larson qu’est-ce qui pourrait encore faire peur à Philippe Lacheau ? Super-héros malgré lui est drôle, original et bourré de bonnes idées. S’il souffre d’un rythme saccadé, il se rattrape donc par la fantaisie rafraichissante de La bande à Fifi. Pour ne rien gâcher, nous pourrons apprécier, les présence de l’irrésistible Régis Laspales et du grand Jean-Hugues Anglade. À noter tout de même que quelques allusions salaces le rendent compliqué à regarder en famille (comme tous les long-métrage de Philippe Lacheau). Une excellente parodie qui risque de se bonifier avec le temps.

Les bonus:

Vous trouverez les mêmes bonus sur les versions Blu-Ray et DVD du film, soit:

  • scènes coupées (7 min)
    Même si l’une d’elles est un peu redondante dans la filmographie de Philippe Lacheau, ces scènes auraient largement pu se trouver dans le film tant elles sont drôles. L’occasion, entre autres, de voir l’excellent Philippe Katerine à l’œuvre.
  • making of (18 min)
    Pour le coup, le terme « making of » est largement exagéré puisqu’il s’agit plus ici d’un entretien avec Philippe Lacheau. Le réalisateur revient (une nouvelle fois) sur sa rencontre avec  Julien Arruti et Tarek Boudali, sur la genèse du film, sur la participation, coupée au montage, de Philippe Katerine, etc.
  • Storyboards (7 min)
    Un segment très intéressant où les dessins du storyboard sont juxtaposés aux images du film.

Cette chronique a été réalisée à partir d’un Blu-Ray offert par l’attachée de presse du groupe TF1 Video.

Notre note:
4/5

Comment here

*

code