Musique

Critique vinyle Serge Gainsbourg à la Maison de la radio

Caractéristiques de l’album:

  • SERGE GAINSBOURG À LA MAISON DE LA RADIO (Édition rose)
  • De: SERGE GAINSBOURG
  • Genre: Chanson française
  • Nombre de pistes: 8
  • Label: Diggers Factory/ INA
  • Date de sortie: 3 mars 2021
  • Prix: 17,99€

Le 2 mars 1991, l’immense Serge Gainsbourg nous quittait. Afin de commémorer dignement ce triste événement, le label INA s’associe à Diggers Factory pour nous offrir un enregistrement inédit de l’artiste nommé sobrement Serge Gainsbourg à la Maison de la radio.

Comme beaucoup de personnes de notre génération, pour nous, l’image rémanente du chanteur reste celle de l’extravagant Gainsbarre. Une vision à la fois sulfureuse et provocatrice que l’artiste s’était forgée au rythme des années à grand coup d’images et de paroles chocs.
Pourtant,  loin du démesuré live au Zénith de 1988, le vinyle Serge Gainsbourg à la Maison de la radio, nous montre une autre facette de la personnalité de l’interprète. Accompagné d’un simple piano, il chante ici 8 titres à la poésie mélancolique .

Un enregistrement émouvant qui prouve que Serge Gainsbourg était bien plus qu’un simple provocateur. C’était avant tout un éternel amoureux de la gent féminine et de la langue française, qu’il savait manier avec le doigté d’un orfèvre. Un véritable chansonnier comme le paysage de la musique francophone n’en connaît malheureusement plus. 

Que vous connaissiez sa discographie par cœur ou que vous soyez un néophyte de l’homme à la tête de choux, Serge Gainsbourg à la Maison de la radio est un album incontournable. 8 titres ciselés où poésie (Les Goémons), bons mots (La recette de l’amour fou, Ces petits riens) et l’amour sous toutes ses formes (La javanaise, Le talkie walkie) nous emportent le temps d’un quart d’heure, loin de la frénésie de notre quotidien. 

Cette chronique a été réalisée à partir de fichiers numériques offerts par l’attachée de LA NOUVELLE AGENCE.

Notre note:
4/5

Comment here

*

code