Blu-Ray/ DVD

Critique Blu-Ray 4K « Space Jam – Nouvelle ère »

Caractéristiques du Blu-Ray:

  • SPACE JAM – NOUVELLE ÈRE
  • De: MALCOLM D. LEE
  • Avec: LEBRON JAMES, DON CHEADLE, SONEQUA MARTIN – GREEN…
  • Nationalité: Américain
  • Genre: Aventure, Animation, Comédie Familiale
  • Classification: À partir de 6 ans
  • Durée: 1h56
  • Producteur: Warner Bros.
  • Distributeur: Warner Bros. France
  • Date de sortie Blu-Ray/DVD: 24 novembre 2021
  • Prix: Blu-Ray 4K: 29,99€/ Blu-Ray: 16,03€/ DVD: 14,93€

Ça commence comme ça:

Toute star planétaire du basket qu’il est, LeBron James n’en reste pas moins un humain. Un père qui rêve de voir son fils Dom lui succéder à la NBA. Seulement ce dernier préfère passer son temps à développer son propre jeu vidéo plutôt que de s’entraîner sur le parquet. C’est alors qu’une intelligence artificielle maléfique va décider d’utiliser le conflit naissant entre James et Dom pour créer un nouveau tournoi Jam

Space Jam - Nouvelle ère (Malcolm D. Lee) - Warner Bros. France - 2021

Ce que nous en pensons:

Malcolm D. Lee a réussi à réaliser le rêve de beaucoup de ses confrères. Celui de reprendre l’un des films les plus populaires de sa génération. Pourtant, cette suite de Space Jam a fini par tourner au cauchemar pour le réalisateur. Entre remaniements de dernière minute dus aux diverses polémiques sur les personnages et retard lié à la crise sanitaire, le résultat est loin de ses espérances. Alors ? Véritable catastrophe ou réussite ? Traversez le multivers avec nous pour le découvrir.  

Pour répondre à la question ci-dessus, il faut dissocier deux styles de spectateurs. En effet, les enfants vont être transportés par l’humour et la magie qu’apporte la confrontation entre James LeBron et nos toons préférés. Les adultes, quant à eux, risque de vite s’ennuyer.

Space Jam - Nouvelle ère (Malcolm D. Lee) - Warner Bros. France - 2021

Commençons donc par les choses qui fâchent. À faire trop de concessions, Malcolm D. Lee a finit par se prendre les pieds dans le tapis. Certes, à la base le rôle de Lola Bunny était trop réducteur puisque la lapine n’était sur le terrain que pour séduire la gent masculine adverse. Cependant, de là à en faire une amazone, il y a une marche bien trop haute pour que le spectateur ne voie pas les grosses ficelles scénaristiques. D’autant plus que la scène mettant cette nouvelle personnalité en avant fait vraiment rajoutée tant elle arrive comme un cheveu sur la soupe dans le film. 

Pour en finir avec les points négatifs, nous évoquerons les trop nombreux sous thèmes abordés dans Space Jam – Nouvelle ère. Pourquoi diable (de Tasmanie) avoir voulu en intégrer tant dans un même film ? Le besoin des parents de voir leurs enfants suivre leurs traces, les dangers de l’intelligence artificielle, le manque de lâcher-prise des sportifs de haut niveau et la disparition de l’animation traditionnelle au profit de la 3D. Cela alourdit considérablement le rythme du film et gâche par moment son côté fun. 

Space Jam - Nouvelle ère (Malcolm D. Lee) - Warner Bros. France - 2021

Cependant, Space Jam – Nouvelle ère n’est pas un naufrage pour autant. Le long-métrage nous proposant des moments qui resteront indéniablement dans les annales. 
Comme au bon vieux temps des Animaniacs et autres Freakazoid!, Malcolm D. Lee tourne gentiment en dérision certaines des icônes Warner Bros.. Ainsi, LeBron James et les toons (re)visitent à leur manière Matrix, Batman (qui est décidément un habitué des parodies), Harry Potter… 
Un humour omniprésent pour lequel notre basketteur n’hésite pas à casser son image en se moquant souvent de lui-même.

Impossible de parler de Space Jam – Nouvelle ère sans évoquer la scène du match de basket. Sans aucun doute la meilleure partie du film, celle-ci alterne moments épiques (comme l’arrivée de la quasi-totalité des personnages Warner dans le public) et instants de purs délires scénaristiques ! Ici Bugs Bunny et ses amis s’en donnent à cœur joie pour le plus grand plaisir des plus jeunes spectateurs.

Il est difficile de passer derrière un film aussi culte que Space Jam et encore plus lorsque les polémiques s’en mêlent. Cette « Nouvelle ère », signée Malcolm D. Lee, aura donc pâti de toutes ces contraintes lors de sa sortie en salle. Pourtant, bien qu’en deçà, ce long-métrage mérite bel et bien sa place à côté de son prédécesseur. LeBron James remplace ici admirablement Michael Jordan et Don Cheadle ( War Machine dans le MCU) est impeccable dans le rôle de la perfide intelligence artificielle. Pour conclure, les enfants vont adorer Space Jam – Nouvelle ère, les adultes sûrement beaucoup moins.

Les bonus:

Les bonus de ce Blu-Ray se composent d’un making of découpé en quatre parties et de scènes coupées:

Premier quart-temps : En jeu (7min36 VOST)
Dans cette première partie, l’équipe du film revient sur les raisons qui les ont poussés à tourner cette suite de Space Jam.

Deuxième quart-temps: En équipe (7in49 VOST)
Fait assez rare pour être souligné, ce deuxième segment met en avant les assistants ayant participé au film. Qu’ils soient costumière ou responsables des effets spéciaux chacun à droit à son petit moment de gloire.

Troisième quart-temps: Un autre monde (8min09 VOST)
Ce segment est  centré sur la scène du match de basket. Du story-board aux cascades, vous saurez tout sur cette scène déjà culte.

Quatrième quart-temps: Le plus fou (7min08 VOST)
De l’écriture de la musique à celle du scénario, l’équipe nous explique comment ils sont parvenus à créer l’ambiance de Space Jam – Nouvelle ère.

Scènes coupées (7min38 VOST)
5 scènes composent ce segment. Dans la première nous découvrons comment les joueurs de la NBA se sont trouvés modélisés dans le jeu de Dom. Les suivants sont aussi courts que négligeables. Seul point intéressant, la façon dont les toons sont modélisés en 2D en attendant d’être incrustés en 3D.

Cette chronique a été réalisée à partir d’un Blu-Ray 4K offert par l’attachée de presse du groupe Warner Bros. France.

Notre note:
3/5

Comment here