BD/Comics/Mangas

Sortie Manga « Dragon Ball Super – Tome 14 »

Caractéristiques de l’album:

  • DRAGON BALL SUPER – TOME 14 – SON GOKU LE PATROUILLEUR GALACTIQUE
  • Scénario: AKIRA TORYIAMA
  • Dessin: TOYOTARO
  • Genre: Shonen, Action, Aventure
  • Classification: Ado/ Adultes
  • Nombre de pages: 192
  • Éditeur: Glénat 
  • Date de sortie: 07 juillet 2021
  • Prix: 6,90€

Ça commence comme ça:

Alors que personne ne semblait pouvoir vaincre le terrible Moro, Vegeta crée la surprise en parvenant à lui tenir tête. Cependant, son entraînement sur la planète Yardrat  sera-t-il suffisant pour envoyer le sorcier en enfer ?

Dragon Ball Super - Tome 14 (Toryiama/ Toyotaro) - 2021 - Glénat

Ce que nous en pensons:

Décidément, l’arc de Moro est d’une efficacité terrible. En effet, Akira Toryiama semble avoir enfin entendu nos supplications et corrige donc ici les erreurs commises dans les premiers tomes de la saga Super

Le gros reproche que nous faisions jusque-là à cette saga était son manque de relief. Pour un fan de la première heure de Dragon Ball , la mécanique scénaristique de cette dernière était trop prévisible… Mais ça, c’était avant l’arrivée de Moro.
Car il faut avouer que ce nouvel antagoniste n’est peut-être pas le plus puissant que les guerriers Z aient connu, mais c’est de loin l’un des plus surprenants et ce quatorzième tome en est la preuve irréfutable. Moro y est majestueux de roublardise à tel point qu’il en ferait presque passer Freezer pour un amateur. De plus, le fait qu’il utilise la magie en plus de la force brute provoque des situations assez inédites dans la série.

Dragon Ball Super - Tome 14 (Toryiama/ Toyotaro) - 2021 - Glénat

Akira Toryiama en profite pour revenir à ses premières amours, c’est-à-dire à installer une véritable dramaturgie au sein de son scénario. Chacun prend l’avantage sur l’autre avec une réelle montée en puissance jusqu’à un revirement total de la situation menant les lecteurs de surprises en surprises. 

Cela nous amène au formidable travail du dessinateur Toyotaro sur cet album. L’artiste parvient à retranscrire les échanges de coups et autres déplacements avec une énergie folle ! De plus, l’apprenti d’Akira Toryiama commence vraiment à maitriser le physique des personnages historiques de la série, ce qui rend la lecture beaucoup plus agréable à l’œil. Enfin, comme son maître le faisait à l’époque Toyotaro multiplie les transformations de Moro renforçant par la même occasion l’excitation chez les lecteurs. 

Les tomes de la saga Super s’enchaînent et gagnent en qualité par la même occasion. Le duo Toryiama/ Toyotaro semble donc en avoir fini avec les réglages et nous offre donc (enfin) une expérience digne de la série. Le retour de Vegeta est ici parfaitement orchestré et les divers twists apportent une dramaturgie qui manquait cruellement aux premiers albums.  

Cette chronique a été réalisée à partir d’un album offert par l’attachée de presse des Éditions Glénat .

Notre note:
4/5

Comment here