coup de coeurLivres

Coup de coeur roman « Le cas Van Noorden »

Caractéristiques du roman:

  • LE CAS VAN NOORDEN
  • De: RAPHAËL PASSERIN
  • Genre: Thriller
  • Classification: Adultes
  • Nombre de pages: 210
  • Éditeur: Éditions du Val
  • Date de sortie: 31 mai 2021
  • Prix: 12€

Ça commence comme ça:

Rien n’aurait pu préparer le  commissaire Damrémont à la découverte qu’il vient de faire dans un appartement cossu de Paris. S’il est déjà rare d’avoir à enquêter sur un quadruple homicide, la façon dont les corps sont disposés dans la pièce intrigue encore particulièrement le policier. Pourquoi cette mise en scène macabre ?  Qui sont ces quatre hommes  étendus dans une marre de sang ? Et si un simple livreur de sushi détenait la clef de cette sombre affaire ?

Ce que nous en pensons:

Après Prince de Galles, un roman initiatique haut en couleur, l’écrivain Raphaël Passerin change complètement d’univers pour nous offrir un thriller au scénario novateur. 

Tout commence pourtant avec une trame assez classique basée sur un meurtre en chambre close. Trois amis retrouvent leur camarade de lycée mort et chacun d’eux devient donc un suspect potentiel pour les autres. Cependant, lentement Le cas Van Noorden se métamorphose en quelque chose de beaucoup plus poisseux. Chacun se met à déterrer le passé de l’autre et Audric Herbert, l’hôte de ses retrouvailles macabres, se voit contraint de faire appelle à un livreur de sushis se rêvant avocat pour démêler le vrai du faux. 

Dès lors, Raphaël Passerin s’amuse avec nous. Plus nous avançons dans son récit et plus les indices que le romancier nous livre nous apportent de nouvelles questions. Une véritable toile d’araignée que l’auteur prend son temps à tisser pour mieux la briser en quelques pages. En effet, il faudra attendre le dernier chapitre pour voir le « tableau » dans son ensemble et enfin comprendre les tenants et les aboutissants de ce triste récit. 

Ce qui interpelle aussi à la lecture du Cas Van Noorden, c’est son rythme saccadé. Le roman débute par la découverte des cadavres des quatre amis avant un flash-back sur la soirée du drame. Arrive ensuite un huis clos très angoissant où vient s’entremêler l’enquête de Sadegh (le livreur de sushis fan de romans policiers) avant un nouveau bouleversement entraînant les lecteurs dans un tourbillon infernal. 

Pour un second roman, Le cas Van Noorden est une merveille. Un thriller réussi mélangeant modernité et utilisation habile du patrimoine du genre policier. Le personnage de Sadegh, par exemple, est un hommage évident au célèbre Rouletabille créé par Gaston Leroux. Une fois le livre commencé, impossible de le lâcher avant de découvrir le fin mot de cette sombre affaire. Et quel dénouement ! Raphaël Passerin est véritablement machiavélique, il dissimule des indices çà et là, il nous livre une information capitale ou beau milieu d’un discourt anodin… En un mot il se joue continuellement de nous pour notre plus grand plaisir. À lire absolument !

Cette chronique a été réalisée à partir d’un livre offert par l’attachée de presse des Éditions du Val.

Notre note:
4/5

Comment here