Jeux de société

Test « Crazy Theory »

Caractéristiques du Jeu:

  • CRAZY THEORY
  • Créateurs: CHRISTIAN RUBIELLA et FABRICE ANDRIVON
  • Illustrateur: FABCARO
  • Distributeur: Le droit de perdre
  • Durée moyenne d’une partie: 30min
  • Nombre de joueurs: 3 à 6
  • Genre: Jeux de cartes
  • Age: 14+
  • Prix: 20€

Ce que nous en pensons:

Christian Rubiella et Fabrice Andrivon, en s’inspirant de la célèbre Bande Dessinée Zaï, Zaï, Zaï, Zaï du non moins célèbre Fabcaro, nous offre un jeu de société à la fois convivial et mordant. 

Crazy Theory (Rubiella/ Andrivon/ Fabcaro) - Le droit de perdre - 2022

Tout commence par la mise sous étui d’une carte « Tout puissant » représentant  le symbole des Illuminatis ou des reptiliens.
Ensuite, les complotistes doivent définir celui qui incarnera le Grand Architecte (pas de stress, puisque chaque participant jouera ce rôle).
Ce personnage sera le référent de la partie, c’est lui qui aura la lourde tâche de choisir le complot à déjouer ainsi que les coupables et leurs complices.

Une fois ces trois axes définis, chaque joueur devra choisir un mot du complot et avec, commencer une chaîne « logique », devant impérativement contenir les deux complices, et ayant pour dernier maillon un des coupables proposés. 
Par exemple, la carte complot comporte les mots Voiture et Bouchon, la carte complice: Tapis et BlancheNeige et enfin, la carte coupable: Fast-food et Big pharma
L’une des (multiples) chaînes possibles à faire serait donc:
Voiture-Avion, Avion-Voler, Voler-Tapis, Tapis-Aladin, Aladin-Blanche-Neige, Blanche-Neige-Pomme, Pomme-Nourriture, Nourriture-Fast-food.

Crazy Theory (Rubiella/ Andrivon/ Fabcaro) - Le droit de perdre - 2022

À la fin du tour, chaque joueur devra choisir le participant qui, celui-lui, a créé la chaîne la plus pertinente et lui donnera un jeton d’influence. De plus, tous les lanceurs d’alerte ayant démasqué le même coupable que le Grand Architecte en gagneront également un. 
Une fois le jeu terminé, tous les complotistes doivent retourner leurs jetons du côté illuminati ou reptilien dans les proportions qu’ils désirent. 
Vous vous souvenez de la carte « Tout Puissant » bien cachée dans son étui ? C’est là qu’elle intervient. Le participant ayant le plus de jetons d’influence portant le symbole dévoilé par cette carte deviendra l’Immense Architecte remportant ainsi la partie.  

À noter que les auteurs ont ajouté des règles cachées applicables sur les cartes complices estampillées d’un *. 
Ainsi, le grand architecte peut décider d’activer le bonus des « Gilets Jaunes« , par exemple.
Celui-ci permet au joueur ayant le plus bas salaire de remporter directement la partie en faisant un bras d’honneur aux autres complotistes.  
S’il choisit celui du « Vieux 45 tours de Joe Dassin« , la consigne sera la suivante:
Attention, ne pas lire à voix haute… suivez les instructions !
Chantez « J’ai attendu, attendu, elle n’est jamais venue »…
Ceux qui répondent « Zaï zaï zaï zaï » gagnent un jeton !
Ceux qui n’ont pas compris perdent un jeton !

À l’heure où internet est devenu le royaume des théories les plus farfelues, il est important de pouvoir prendre un peu de recul sur tout cela. C’est donc ce que nous proposent Christian Rubielle et Fabrice Andrivon  avec Crazy Theory. Un jeu de société qui ne se prend surtout pas au sérieux et qui promet aux joueurs autant de crises de rire que de nerfs. Et oui, quitte à parler complot pourquoi ne pas tous s’allier contre un autre lanceur d’alertes ?
Pour conclure, il est agréable de retrouver les illustrations, du toujours aussi inspiré, Fabcaro

Cette chronique a été réalisée à partir d’un Jeu offert par l’attachée de presse du groupe Le droit de perdre.

Notre note:
4/5

Comment here