Blu-Ray/ DVD

Critique Blu-Ray/ DVD « Suprêmes »

Caractéristiques du Blu-Ray/ DVD:

  • SUPRÊMES
  • De: AUDREY ESTROUGO
  • Avec: THÉO CHRISTINE, SANDOK FUNTEK, FÉLIX LEFEBVRE…
  • Nationalité: Français
  • Genre: Bipoc musical
  • Classification: Tous Publics
  • Durée: 1h52
  • Producteur: Nord-Ouest Films
  • Distributeur: Sony Pictures France
  • Date de sortie Blu-Ray/DVD: 30 mars 2022
  • Prix: Blu-Ray: 19,99€/ DVD: 16,99€

Ça commence comme ça:

À priori tout oppose Bruno et Didier. Alors que le premier est calme et effacé, le second est exubérant et facilement violent. Pourtant, ensemble, il vont créer le groupe Suprême NTM et ainsi devenir les porte-paroles de toute une génération…

Suprêmes (Audrey Estrougo) - SonyPictures France - 2022

Ce que nous en pensons:

Que l’on aime ou pas le rap, il faudrait être de mauvaise fois pour ne pas admettre que ce mouvement a radicalement changé la scène musicale mondiale. De surcroît, des groupes comme NTM restent et resteront des standards de la culture hip-hop française. Porte-drapeaux d’une jeunesse désabusée, Didier Morville (alias Joey Starr) et Bruno Lopes (alias Kool Shen) ont longtemps eu une image sulfureuse qui leur collait à la peau. Pourtant, avec Suprêmes, la réalisatrice Audrey Estrougo, nous invite à porter un tout autre regard sur les deux rappeurs.

En effet, si Suprêmes ne fait, bien évidemment pas abstraction du côté impulsif de Joey Starr, sa réalisatrice s’efforce de nous montrer sa face cachée. 
Comme le chanteur l’a quelques fois évoqué dans ses paroles, son père n’a jamais été tendre avec lui, mais le public n’avait jamais su à quel point Didier Morville en souffrait. 
C’est donc cet angle qu’Audrey Estrougo (en collaboration avec le duo de NTM) a choisi d’aborder pour son scénario. Nous découvrons donc ici un artiste en constante recherche de la considération de son géniteur. 

Suprêmes (Audrey Estrougo) - SonyPictures France - 2022

Cependant, la toile de fond de Suprêmes reste la naissance du groupe mythique. Nous découvrons ainsi un parcours atypique. Un premier manager venant d’un tout autre univers, des concerts finissants en « baston » générale, les NTM ont vécu des débuts bien difficiles avant de devenir ceux que nous connaissons aujourd’hui. 
Des déboires qui sont autant d’occasions d’apporter au film un peu d’humour plutôt bien dosé. 

Enfin, impossible de parler de Suprêmes sans évoquer ces acteurs principaux. Théo Christine est tout simplement exceptionnel dans le rôle de Joey Starr. Le comédien parvient à retranscrire tout le paradoxe qu’est Didier Morville. Un artiste exubérant, volontairement provocateur et autodestructeur cachant l’âme d’un enfant perdu. De son côté, Sandok Funtek en campant Kool Shen, nous offre une prestation toute en retenue, mais toute aussi impressionnante que celle de son partenaire.

Est-ce que Suprêmes est un bon biopic ? La réponse est oui. Est-ce qu’il plaira aux fans de NTM ? C’est moins sûr. En effet, le parti pris de mettre en avant les fêlures de Joey Starr est certes brillant pour bien appréhender l’artiste, mais est-ce que quelque part, ce n’est pas le démystifier ?  De même, le scénario est quasi centré sur lui, ne laissant que peu de place à Kool Shen. Le rappeur étant déjà très en retrait médiatiquement par rapport à son ancien complice, cela creuse encore un peu plus le fossé qui les sépare. 
Reste quand même un long-métrage à la réalisation soignée. Audrey Estrougo mélange ici images d’archives et scènes rejouées pour l’occasion créant un effet d’immersion plus intense encore. 
Nous finirons en parlant de la bande originale du film signée Cut Killer et où nous retrouvons, bien entendu, quelques titres phares de NTM

Les bonus:

N’ayant eu qu’un lien de visionnage, nous ne pourrons pas émettre d’avis sur les bonus des versions physiques.

Cette chronique a été réalisée à partir d’un lien de visionnage offert par l’attachée de presse du groupe Sony Pictures France.

Notre note:
3.5/5

Comment here

*

code