LivresMusique

Critique livre-audio « Cendrar » Franck Pech, Fred Metayer et André Palais

Caractéristiques de l’album:

  • CENDRAR
  • De : FRANCK PECH (Auteur/ Interprète)
    FRED METAYER (Compositeur/ Interprète)
    ANDRÉ PALAIS ( Illustrateur/ Mise en page)
  • Genre: Chanson française
  • Nombre de pistes: 9
  • Nombre de pages:  72 (Couleur et noir et blanc)
  • Label: LamaO Éditions (collection En Scène)
  • Date de sortie: 24 Octobre 2019
  • Prix: 21€

Jusqu’à la découverte de “Cendrar”, lorsque l’on nous parlait de livre-audio nous nous imaginions Marlène Joubert racontant des histoires à nos enfants avec un tintement de clochettes lorsqu’il fallait tourner la page. Une image à mille lieues de ce que représente l’album dont nous allons vous parler aujourd’hui.

Cendrar”, c’est d’abord un recueil de textes poétiques ayant pour fil conducteur la révolte, plus ou moins violente, contre une société qui se déshumanise peu à peu. Une sorte de pamphlet nous invitant à nous réveiller d’un rêve commun.
Franck Pech, nous conte des histoires banales, pour ne pas dire sordides par moments. Un homme alcoolique, une femme sur le point de fuir le foyer conjugal tandis qu’une autre tente un hold-up pour en finir d’une vie de misère… De courts textes comme autant de balles percutants notre poitrine. Des mots agrémentés de dessins en noir et blanc réalisés à la peinture et représentants des scènes des années 60. Des têtes sans visage ou au contraire pleines d’expressions, une Cadillac avant et après un accident de la route, toute une imagerie nous rappelant que nous ne sommes que des fantômes de passage dans un monde d’adversités.

Qui dit livre-audio, dit disque et là aussi “Cendrar” entraîne le quotidien dans une sorte de spirale poétique très personnelle. Le CD s’ouvre sur “Hasards défaits” une intro qui pourrait presque faire penser à du slam. En effet, les mots y sont déclamés d’une voix monocorde et sont entrecoupés par une musique (signée Fred Matayer) arrivant sur la pointe des pieds. Puis l’album se poursuit avec “Paupière-bateaux” un titre qui, même si cette fois-ci est chanté, reste dans une sorte de rythmique douce jusqu’à ce qu’une montée ne vienne casser la routine déjà installée dans l’album. Dès lors “Cendrar” ne cesse de jouer avec nos oreilles allant de la pop à la ballade sans pour autant perdre de vue une certaine homogénéité.

Pour conclure, “Cendrar” est un véritable régal pour les sens. Des textes emprunts d’une poésie du quotidien à lire et à écouter, des pages glacées, l’odeur du papier, il ne manque que le goût (il va falloir bosser ça pour le prochain opus…). Le trio Franck Pech , Fred Metayer et André Palais nous offre donc un quasi-sans-faute.
Si cet article vous a donné l’eau à la bouche, nous vous conseillons la lecture de l’interview que Franck Pech nous a accordée. C’est ici que cela se passe.

Une fois n’est pas coutume, nous allons profiter de cet article pour affirmer de nouveau notre soutien à des maisons d’édition comme LamaO qui placent leurs artistes avant leurs profits. Merci à elles de nous permettre de découvrir de véritables petites pépites comme “Cendrar”.

Cette chronique a été réalisée à partir d’un album offert par l’attachée de presse du groupe.

Notre note:
4/5

Comment here

*

code