MusiqueNews

Single « Cœur Vagabond » Vincent Cateigne Feat. La Voix Basse

Vincent Caseigne - 2020

Comme l’a dit Éric Antoine « Lorsque les planètes s’alignent, c’est le bon moment pour un artiste » . Pour Vincent Cateigne, cet agencement cosmique exceptionnel à pour nom Cœur Vagabond.

Entendons-nous bien, la musique de Vincent Cateigne nous a toujours énormément touchés, cependant, avec Coeur Vagabond l’artiste signe un quasi-sans-faute. 
Pourtant, à y regarder de plus près, ce morceau multiplies les paradoxes. Le flow et la verve mélancolique du slameur La Voix Basse s’opposent au côté léger du refrain de Vincent Cateigne. La musique quant à elle est un amalgame improbable de Bossa Nova, de slam (bien sûr) et de funk. 
Mais que le résultat est bon ! À l’écoute du morceau il n’y a pas que le cœur de La Voix Basse qui vagabonde, puisque notre esprit, lui aussi, a comme des envies d’ailleurs. 

La Voix Basse - 2020

Voilà donc la force de Coeur Vagabond, un morceau qui a tout du tube de l’été dans sa forme et de la chanson à texte dans son fond. Vincent Cateigne et La Voix Basse auraient-ils trouvé la formule miracle pour passer une idée forte l’air de rien ? Il semblerait que oui, puisque pendant que nos pieds et notre bassin sont pris de soubresauts incontrôlables, le message d’espoir de ce migrant rêvant d’un monde meilleur passe sans forcer.  

Pour conclure, Coeur Vagabond est un tube en puissance ! Une ode à l’espoir portée par une mélodie « Cateignaine » efficace. Oui, les alchimistes existent ! Vincent Caseigne en est la preuve vivante puisqu’il parvient à créer de l’or à partir d’une formule dont lui seul a le secret. Mais trêve de bla-bla nous vous laissons apprécier Coeur Vagabond au travers de son magnifique clip réalisé par Sébastien Teissier.

Vous pouvez également écouter Cœur vagabond gratuitement sur toutes les plateformes légales de streaming musical. Enfin, si  ce n’est pas déjà fait, n’hésitez pas à aller lire l’interview que La Voix Basse nous a accordée pour la sortie du single ici. Encore merci à Vincent Cateigne de sa fidélité envers les Petites Chroniques

Comment here