Blu-Ray/ DVDHorreur

critique Blu-Ray/ DVD « La nuit des morts-vivants »

Caractéristiques du Blu-Ray/ DVD:

Ça commence comme ça:

Barbara et son frère sont en route pour le cimetière où repose leur mère. Johnny, passablement agacé par cette corvée, n’a de cesse de taquiner sa sœur en essayant de lui faire peur. Cependant, à peine arrivés sur la tombe, les rires vont laisser la place aux cris de terreur…

La nuit des Morts-Vivants (Tom Savini) - Sidonis Calysta - 2019

Ce que nous en pensons:

S’attaquer à un chef-d’œuvre du cinéma horrifique tel que  La nuit des morts-vivants de George A. Romero apparaissait comme un véritable défi. Un chalenge d’autant plus élevé que ce remake était le premier long-métrage en tant que réalisateur de l’ancien acteur et maquilleur d’effets-spéciaux, Tom Savini. Alors ? Exploit ou catastrophe, nous vous disons tout dans les lignes qui suivent.

Avant de nous attaquer au remake, il est important de revenir sur le film original. Nous sommes en 1968 et avec La nuit des mortsvivants (Night of the living dead en VO), le réalisateur et scénariste George A. Romero pose les bases de l’imagerie moderne des zombies. De leur façon de se mouvoir, à leur appétit de chair humaine en passant par la (seule) manière de les tuer, tous les films, comics, séries… traitants de ce sujet ont depuis repris les codes de ce long-métrage. De plus, La nuit des morts-vivants était empreint d’une atmosphère assez peu commune pour l’époque. Entre violences visuelles (une petite fille s’attaque à un survivant et commence à le dévorer), un scénario plus engagé qu’il n’y paraît (beaucoup voient dans cette attaque un parallèle avec la guerre du Vietnam). Enfin, la présence de Duane Jones, un acteur afro-américain, dans l’un des rôles principaux était pour l’époque un acte quasi engagé.

La nuit des Morts-Vivants (Tom Savini) - Sidonis Calysta - 2019

Faisons maintenant un saut dans le temps. Nous sommes à présent en 1990 et les choses ont beaucoup changé en matière de cinéma depuis la première version de La nuit des morts-vivants. En effet, des réalisateurs comme Peter Jackson ou Tobe Hooper ont repoussé les limites de l’horreur en proposant des films toujours plus saignants. C’est pourquoi en s’emparant du projet, Tom Savini imaginait un long-métrage plus grandiose que son illustre prédécesseur. Malheureusement pour lui, les producteurs n’y entendaient pas de cette oreille et de nombreuses coupes ont dû être faites dans le story-board.  C’est donc à un véritable remake que nous avons affaire ici. 

Cependant, si le terme remake peut paraître péjoratif, cette nouvelle version de La nuit des morts-vivants n’a rien à envier à celle de George Romero. Tout d’abord, Tom Savini apporte au personnage de Barbara (Patricia Tallman) une réelle consistance. Fini la femme effacée qui subit l’action, ici l’héroïne tient le haut de l’affiche au même titre que Ben (Tony Todd). Ensuite, bien que les maquillages de 1968 étaient déjà une prouesse, ceux de 1990 sont réellement bouffants ! Surtout que le maquillage était la seule solution à l’époque puisque le numérique n’était pas aussi abouti qu’aujourd’hui. Enfin, le scénario nous propose un huis clos angoissant avec une réelle montée en puissance. Les twists sont nombreux et nous amènent, sur la fin du film, à nous questionner sur l’esprit humain.

La nuit des Morts-Vivants (Tom Savini) - Sidonis Calysta - 2019

Nous terminerons cette critique en parlant du jeu des acteurs. Ceux-ci nous offrent ici un véritable paradoxe puisque leurs personnages sont caricaturaux tout en restant charismatiques. Patricia Tallman parvient à passer en quelques minutes de la femme apeurée à une guerrière implacable. Tony Todd (qui jouait Candyman dans le film de Clive Barker) campe un Ben plus humain, dans ses décisions comme dans ses excès, que dans le film original. 

Plus qu’un film d’horreur, ce remake de La nuit des morts-vivants est un thriller fantastique très réussi. Un huis clos angoissant porté par des acteurs au sommet de leur art. Pour ne rien gâcher, les Éditions Sidonis Calysta nous gratifient d’une remastérisation de toute beauté (et encore, nous avons testé la version DVD).   

Les bonus:

Nous n’avons malheureusement eu que la version DVD du film et n’avons donc pas pu voir tous les bonus. Vous trouverez cependant:

Dans les deux versions:

  • La nuit de Tom Savini (27min01 VOST): Une interview très intéressante du réalisateur du film. Vous comprendrez ici pourquoi Tom Savini à vécu le tournage comme une véritable déchirure.  
  • La bande annonce (1min03 VO)

Dans la version Blu-ray:

  • « The dead Walk » featurette de 25 minutes
  • « Return to the Living Dead » interview de 21 minutes avec les créateurs des effets spéciaux
  • « Being Barbara«  interview de 17 minutes avec l’actrice Patricia TALLMAN
  • Making-of de 8 minutes.

Cette chronique a été réalisée à partir d’un  DVD offert par l’attachée de presse du groupe.

Notre note:
4/5

Comment here