BD/Comics/Mangas

Critique Octofight – Tome 3 – Euthanasiez-les tous !

Caractéristiques de l’album:

  • OCTOFIGHT – TOME 3 – EUTHANASIEZ-LES TOUS !
  • Scénario: NICOLAS JUNCKER
  • Dessin: CHICO PACHECO
  • Genre: Comédie d’anticipation satyrique 
  • Classification: Adolescents/ adultes
  • Nombre de pages: 128 pages noir et blanc
  • Éditeur: Glénat/ Collection: treize étrange
  • Date de sortie: 27 janvier 2021
  • Prix: 12,90€

Ça commence comme ça:

La révolte de Fessenheim commence à tourner court pour les anciens octofighters. Les néo-ruraux, plus jeunes, plus nombreux et surtout mieux armés que leurs assaillants les décimant à la vitesse grand V. Pourtant, alors que Stéphane et ses camarades voient leur dernière heure arriver la cavalerie tant attendue vient leur prêter main-forte. Il s’agit du K.F.B (Kommando François Bayrou), mené par Bernadette et Roger. Cependant, cette première victoire n’est que le début du combat pour la liberté des personnes à jeunesse réduite… 

Octofight - Tome 3 - Euthanasiez-les tous ! (Juncker/ Pacheco) - 2021 - Glénat

Ce que nous en pensons:

Pour clôturer une série telle qu’Octofight, nous rêvions d’un final aussi déjanté que grandiose. Un souhait que les deux génies du 9ème art que sont Nicolas Juncker et Chico Pacheco ont su amplement réaliser avec Euthanasiez-les tous !

Ce troisième et ultime album de la série va encore plus loin dans le côté satyrique d’Octofight. Un humour grinçant et absurde que le président Mohamed Marechal-Le Pen résume à lui seul. Que ce soit sa biographie, sa physionomie (qui n’est pas sans rappeler celle d’un célèbre chanteur populaire aujourd’hui disparu) ou dans son amour immodéré des Pokemon (Euthanasiez-les tous !/ Attrapez-les tous !… simple coïncidence ?) tout chez lui n’est que millième degré. Une sorte de Monsieur Jourdain du futur dont la bêtise n’a d’égale que la vanité. L’un de ces personnages que l’on adore détester en somme. Attention, il s’agit d’un personnage de fiction, toutes ressemblances avec un président américain existant ou ayant existé seraient purement fortuites.

Octofight - Tome 3 - Euthanasiez-les tous ! (Juncker/ Pacheco) - 2021 - Glénat

Cependant, au-delà du côté satyrique, cet album est truffé de clins d’œil et autres références à divers univers autres que la politique. Outre les pokemon, que nous avons déjà évoqués, nous pourrions citer l’exemple d’un chapitre entier rendant hommage, de façon totalement délirante, à l’une des œuvres phares du réalisateur John Carpenter. Vous l’aurez donc compris, le scénariste Nicolas Juncker ne fait pas dans la dentelle et tire à boulets rouges sur tout ce qui bouge.  Un humour décapant porté par des illustrations tout aussi mordantes.

En effet, le dessinateur Chico Pacheco apporte une dynamique exceptionnelle à l’album grâce à un découpage ingénieux des planches. Les didascalies débordent des cases et celles-ci se chevauchent et se croisent donnant une réelle impression de vitesse lors des scènes d’action. De même, l’artiste emprunte les codes du manga afin de rendre les mouvements des personnages encore plus dynamiques.

Octofight - Tome 3 - Euthanasiez-les tous ! (Juncker/ Pacheco) - 2021 - Glénat

Mordant, décapant, délirant, cet ultime tome d’Octofight est celui de tous les superlatifs. Nicolas Juncker nous offre ici un scénario aux petits oignons ou l’humour et action ne font qu’un.  Le dessinateur Chico Pacheco ajoute à cela des graphismes aussi fluides que fins. Le seul bémol de ce tome est qu’il clôture malheureusement la série.

Cette chronique a été réalisée à partir d’un album offert par l’attachée de presse des Éditions Glénat.

Notre note:
4/5

Comment here