Blu-Ray/ DVD

Test Blu-Ray « Les chiens de guerre »

Caractéristiques du Blu-Ray:

  • LES CHIENS DE GUERRE
  • DE: JOHN IRVIN
  • Avec: CHRISTOPHER WALKEN, TOM BERENGER, COLIN BLAKELI…
  • Nationalité: Américain
  • Genre: Mercenaire, espionnage
  • Classification: Interdit aux moins de 12 ans
  • Durée: 1h40/ 1h58 Version longue
  • Producteur: United Artits
  • Distributeur: L’atelier d’images
  • Date de sortie: 6 septembre 2022
  • Prix: Blu-Ray: 19,99€/ DVD: 14,99€

Ça commence comme ça:

Jamie Shannon est connu pour être l’un des meilleurs mercenaires de sa génération. C’est pourquoi il a été contacté par une entreprise américaine afin d’enquêter sur le gouverneur du Zangaro, un petit État d’Afrique. Malheureusement, Jamie va vite être démasqué et renvoyer aux États-Unis après s’être fait tabasser par la milice locale. Peu de temps après, ses employeurs l’appellent de nouveau pour lui proposer de retourner au Zangaro

Les chiens de guerre (John Irvin) - L'atelier d'images - 2022

Ce que nous en pensons:

Tout d’abord, contrairement à ce que son titre pourrait faire croire, Les chiens de guerre n’est pas un film de guerre. Il s’agirait plutôt d’un long-métrage de mercenaires, genre très en vogue dans les années 80. Pour être plus précis, Les chiens de guerre se décompose en trois parties. L’enquête de Jamie Shannon (Christopher walken) qui se rapproche d’un film d’espionnage à la James Bond, ensuite la préparation du putsch qui fait penser à celle des casses de la saga Ocean eleven et enfin de la guérilla à proprement parlé. Ce mélange des genres donne à cette œuvre une teinte très particulière et surtout un rythme allant crescendo jusqu’à la fameuse scène de guerre finale. 

Ce qui fait la force des Chiens de guerre c’est donc son scénario qui nous plonge au cœur d’une dictature avec toutes les horreurs que cela implique. Abus de pouvoir, corruption, passages à tabac arbitraires… Une fiction, certes, mais qui rappelle une bien triste réalité. 

Les chiens de guerre (John Irvin) - L'atelier d'images - 2022

À cela s’ajoute un héros bien loin des stéréotypes du genre. Jamie Shannon n’est pas le mercenaire bodybuildé dont nous avions l’habitude jusqu’ici. De plus, c’est un soldat dont les motivations vont bien au-delà de la simple vengeance. Un personnage complexe donc, tout à tour « chien de guerre », charmeur et homme d’affaires porté par un Christopher Walken (Dead Zone, Batman: Le défi, Pulp Fiction…) au sommet de son art. Un casting plutôt intelligent puisque l’acteur a, en plus de son jeu, un sourire ravageur, mais un regard glacial. 

Enfin, Les chiens de guerre nous fait part d’un bien triste constat. En effet, plus le film avance plus nous nous apercevons des tenants et des aboutissants de la guérilla que va mener Jamie. John Irvin nous démontre ainsi l’absurdité de certaines guerres.

Si, comme nous, vous n’êtes pas trop intéressés par les films de guerre, ne vous laissez surtout pas tromper par le titre des Chiens de guerre. John Irvin nous livre ici une œuvre bien plus profonde qu’il n’y parait. Son scénario, découpé en trois parties bien distinctes, nous révélant plusieurs vérités. Des horreurs, souvent cachées au reste du monde, orchestrées dans un État totalitaire aux motivations des « faiseurs de guerres ». Un point qui n’est pas sans rappeler l’excellent livre Tout est sous contrôle de Hugh Laurie. Pour finir, le remaster en 2K du film est d’une propreté admirable. L’image est nette et le son plutôt bien équilibré. Une très bonne occasion de découvrir ou redécouvrir ce long-métrage unique en son genre.

Les bonus:

À noter que le menu principal du film nous propose deux sections bonus l’une appelée « suppléments » (dont nous allons parlé ci-dessous) et une autre intitulée « Espace découverte ». Cette dernière mettant en avant trois films sous forme de teaser: FX, Sanglantes confessions et Le train.
  • Film version longue (1h59 VOST)
    Cette version n’ajoute que quelques minutes à celle du menu principal. Cependant, ce petit laps de temps apporte une tension encore plus palpable au scénario. Avoir absolument pour ceux que la VO ne rebute pas.
  • Quand les mercenaires attaquent par Philippe Lombard (13min28 VF)
    Le journaliste et écrivain décrypte pour nous Les chiens de guerre. Non seulement il nous livre quelques anecdotes de tournage, mais il replace le film dans son contexte historique. Un segment vraiment intéressant qui apporte un éclairage nouveau sur le long-métrage. 
  • Bande-annonce originale (2min24 VOST)
    Un teaser d’époque très clinquant. 

Cette chronique a été réalisée à partir d’un Blu-Ray offert par l’attachée de presse du groupe L’atelier d’images .

Notre note:
3/5

Comment here